NetEch : guide de survie pour femme non avertie

Dans ce monde il y a les hommes, et il y a les hommes NetEch.

Laissez moi deviner : vous ne voyez pas de quoi je parle… Vous vous dites qu’un homme est un homme, peu importe qu’il soit chez lui, au bureau ou sur un site de rencontres. C’est là que vous commettez votre première erreur. De croire que les gens sont dans la vraie vie (IRL comme on dit) comme dans la vie virtuelle. C’était aussi ce que je me disais. À mes amis qui me demandais si je n’avais pas peur de croiser des gens bizarres, asociaux, etc., je répondais que si moi j’y étais, il y avait forcément des gens aussi « normaux » que moi.
Ça, c’était avant.
Certes, il reste encore des personnes qui sont exactement ce qu’ils montrent, mais je compte sur les doigts d’une main ceux que j’ai eu la chance de croiser.
Je ne leur en veux pas. Pas à tous. Pour beaucoup, les réseaux sociaux et autres sites de rencontres sont un moyen de sublimer voire de fantasmer leur vie.
Je compatis.
Mais putain c’que ça peut être chiant parfois !

Sur le site de rencontres libertines NetEchangisme (NetEch pour les intimes), cette tentative de sublimation atteint des sommets. La concentration d’individus mâles au comportement étrange pour ne pas dire psychologiquement questionable est assez incroyable.
Toutes les femmes et tous les couples qui sont inscrits depuis longtemps savent exactement de quoi je parle !
Pour les autres, voici un petit inventaire non exhaustif de la faune qu’on peut y croiser.

L’AFFABULATEUR
On devrait le rebaptiser « le marchand de rêves ». Il sait tout. Il connaît tout. Il a tout vu. Il a tout fait. Il est hyper sensible. Il connaît par coeur les femmes. Il saura te comprendre ô toi femme que les hommes n’ont jamais su satisfaire comme la déesse que tu es. Les commentaires de toutes les femmes comblé grâce à lui ? Il préfère ne pas les publier : il n’est pas du genre à se venter de la sorte. Il est grand, beau, bien monté, imberbe. Ah oui ? Tu préfères les poilus ? Pas de problème ! Ça aura repoussé d’ici votre rendez-vous. Des photos ? Il a quelques soucis de connexion qui l’empêche de les uploader pour l’instant. Mais pourquoi ne pas se voir directement ce soir ? Devant une coupe de champagne bien entendu. Il est vraiment navré de ne pas avoir pu venir au rdv, et de ne pas avoir téléphoné. Il était coincé dans un meeting. Tu n’as pas reçu son sms ? C’est vraiment étrange. Donne lui donc ton adresse pour qu’il t’envoie des fleurs pour se faire pardonner. On se reprogramme ça bien sûr !

LE NOVICE
Je dois dire que celui là est parfois touchant, attachant même. Il ne connaît pas du tout le milieu du libertinage et encore moins le site. Il est timide, extrêmement courtois, il courtise plus qu’il ne drague. Son profil ressemble à un profil de Meetic, avec une jolie présentation et des photos de lui en vacances. Il est vraiment adorable et surtout très rafraîchissant dans cet univers qui se veut libre mais où tout est finalement très codifié.
Lui c’est le gentil novice. Mais il a un pendant moins agréable. Son équivalent maléfique en quelque sorte.
Celui qui s’imagine qu’il est dans un supermarché, celui dont la punchline préférée est « Salut. Moi c Kevin 26 ans TBM. T libre ce soir? », celui qui met des photos de sa queue en gros plan dans ses albums, Qui te traite de salope ou de grosse pute quand tu restes insensible à ses « avances ». Bref… un p’tit con.

LE SQUATTEUR
Si je dois être honnête, je n’ai jamais personnellement eu à faire à celui là. C’est ma copine twittas Amante Lilli (@AmanteLilli ) qui m’en a parlé. Je l’ai trouvé tellement énorme qu’il ne pouvait que faire partie de ce listing !
Jugez plutôt.

Screen Shot 01-13-16 at 04.49 PM

No comments…

LE FANTASMEUR
Lui, c’est l’autre marchand de rêves, l’idéaliste. Ce n’est pas qu’il ment. C’est juste qu’il fantasme plus sa sexualité qu’il ne la vit. Le problème est qu’à force, il ne discerne plus ses rêves de la réalité. S’il se contentait de le faire dans sa tête, il n’y aurait aucun problème. L’inconvénient est qu’il a besoin d’éléments extérieurs pour donner vie à ses fantaisies.
Contrairement à l’affabulateur qui ment sciemment, lui est persuadé de ce qu’il dit. Nous aussi. Jusqu’au moment de la première rencontre et là, patatra.

LE QUEUETARD
Je dirais que ça représente entre 60% et 70% des hommes seuls sur ce site. Ils confondent le libertinage et baise en libre service. Ou adultère. Ils n’ont pas compris que le libertinage est avant tout un état d’esprit. Pas un moyen de se vider.
La particularité du queuetard est qu’il peut être soit célibataire, soit marié (bobonne n’est pas au courant bien sûr). Son statut matrimonial importe peu, seule la quête de la semaine parfaite compte. Il accumule les « amies ». Il y en a toujours une en réserve pour lui envoyer des photos ou faire un dial hot (il faut bien se branler entre deux réunions), pour l’accompagner en club (ben oui, c’est moins cher à deux) ou pour tirer un coup vite fait. Le pire est que la plupart du temps, il est tellement embourbé dans son ego, qu’il en oublie d’être un bon amant.

LE BOYS BAND
Il existe aussi en formule « duo ». Ils ont un compte pour deux, voire davantage. Quand on échange un, on peut être sûr qu’il a toujours un « pote » qui peut se rendre disponible sur demande. D’ailleurs ils sont toute une bande si t’as envie d’une tournante (il faut appeler un chat un chat. On peut difficilement parler de GangBang dans ces cas là.). Il arrive qu’on tombe sur des duos originaux et excitants (un couple gays qui s’offre de temps en temps un snack féminin), d’autres fois ils sont peu plus creepy et dérangeant (deux frères qui font toujours ça à trois…). La majeur partie du temps, c’est juste des crevards. Point.

LE COMPÉTITEUR
Mesdemoiselles et Mesdames, vous le connaissez toutes celui là. Mais si… celui qui demande : « C’est bon ? Tu kiffes ? Quelqu’un d’autre t’a déjà fait ça ? Et les autres ils étaient comment ? »
Ça y est ? Ça vous revient ? Et bien sur NetEch, l’archétype est poussé à son paroxysme.
Il vous déroule du « t’inquiète bébé, je vais te faire jouir comme jamais » et du « toutes les femmes sont fontaines quand on sait s’y prendre » dès que l’occasion se présente.
On pourrait le confondre avec son cousin l’affabulateur, mais le compétiteur lui passe à l’acte. Mais attention, ce n’est pas un amant : c’est un performeur. À le voir s’activer, on a envie de se retourner pour vérifier qu’il n’y a pas une ou deux caméras qui traînent pour immortaliser l’instant. Si un réalisateur déboulait en hurlant « coupez ! », ça ne nous surprendrait qu’à moitié, tant le type se prend pour la réincarnation de Rocco Sifredi. Le seul point positif, c’est qu’il a tellement envie que vous vous souveniez de lui comme le meilleur amant que vous n’ayez jamais eu, qu’il va vraiment faire attention à ce que vous preniez votre pied.

Voilà voilà…
Un petit échantillon. La liste est bien entendu non exhaustive comme je le disais, mais ça peut déjà être utile lorsqu’on débute. Je ne doute pas qu’en mettant bouts à bouts nos expériences, on aurait de quoi noircir quelques pages supplémentaires.

2 réflexions sur “NetEch : guide de survie pour femme non avertie

  1. Les relations et rencontres sur les réseaux sont par nature incomplètes. Qui peut réellement prétendre qui sont vraiment les gens en ne les ayant jamais rencontré. Les communications virtuelles nous rendent aveugles sur tellement de sens de la communication non verbale. De ce fait elles nous désinhibent et pour certains leur fait prendre des comportements qu’ils n’auraient jamais oser prendre en rencontrant une personne en face à face.

    Nous pourrions certainement faire une liste similaire pour les différents types de femmes sur ce genre de site :
    – celles qui pensent que tout leur est dû
    – celles qui sont là en touriste pour voir mais trainent quasi en permanence sur le site
    – celles qui sont soit disant bi mais en fait ne rencontre qu’avec leur homme pour un plan à 3
    Bref je pense que la situation n’est pas plus rose d’un côté ou de l’autre. Cela transparait sans doute plus sur les hommes de par leur proportion beaucoup plus importantes.

    Pour autant pour avoir discuté (de vive voix) avec des femmes qui font des rencontres au travers des ces sites ou de réseaux sociaux par exemple, elles m’ont toutes indiqués avoir toujours fait de belles rencontres. Donc oui il y aussi des hommes tout à fait fréquentable sur ce genre de site.

    Le problème se situe juste sur le fait qu’attendre que la bonne personne vous contacte vous rapportera juste tous les parasites cités dans cette article. En fait ces sites, ne sont pas différents de la vraie vie. Si vous voulez ou si vous cherchez quelqu’un ou quelque chose et bien il faut aller le chercher, il ne viendra pas à vous tout seul. Et c’est je pense la plus grosse erreur des femmes sur ce genre de site, c’est de ne pas être actrice de leur recherche. Vous voulez un super boulot, et bien on ne viendra pas vous l’offrir sur un plateau. Et bien sur les sites libertins c’est pareil, vous voulez des hommes qui vous plaisent et bien c’est simple il suffit de les chercher comme pour tout.

    Bref quand tout le monde (homme et femme) aura compris cela il restera toujours les parasites certes, mais on aura sans doute fait un grand pas.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s